Ecole d'été "Modèles de pathologies basés sur les cellules souches"

En raison de la crise sanitaire liée au covid19, l'Ecole d'été initialement prévue du 29 juin au 1er juillet 2020 est reportée à une date ultérieure à définir

Université de Poitiers

Cette école d’été est organisée par le laboratoire STIM (Université de Poitiers-CNRS ERL 7003) dans le contexte de l’accueil, en tant que professeur invité, du Dr Kristine Freude, chercheur à l’Université de Copenhague et responsable du réseau d’excellence dans le domaine « cellules souches et cerveau » au Danemark.

La technologie des cellules pluripotentes induites (IPS) a constitué une révolution majeure dans le domaine de la biologie. Générées à partir de cellules humaines (souvent des fibroblastes de peau), les IPS humaines permettent, après différenciation, de disposer de divers types de cellules différenciées. Grâce à cette technologie, il est désormais possible d’étudier des pathologies humaines en disposant de modèles cellulaires humains pertinents. Dans ce contexte, la technologie CRISPR Cas9 a joué un rôle majeur pour générer des cellules « malades » à partir de cellules humaines saines, permettant ainsi d’étudier spécifiquement l’impact de gènes mutés sur le développement des pathologies, tout en s’affranchissant de la diversité génétique existant entre les êtres humains. Ainsi, l’utilisation de cellules des souches pluripotentes induites combinée à celle de la méthode CRISPR Cas9 s’est imposée au cours des dernières années comme un outil de référence pour déterminer l’impact de mutations sur le développement de pathologies chez l’Homme notamment.

Au cours de cette école d’été seront présentés les bases fondamentales de ces technologies et l’éventail des possibilités offertes par ces méthodes. Il y sera associé une réflexion critique sur les limites de ces outils et sur les conditions requises pour une utilisation pertinente de ces méthodes. En outre, compte tenu de l’impact de ces méthodologies sur le vivant, la formation dédiera aussi une partie de son temps à une réflexion sur les questions éthiques soulevées par l’utilisation des cellules souches et l’édition génomique au moyen de la méthode CRISP-Cas9.

Cette école s’adresse prioritairement aux doctorants  de la COMUE Léonard de Vinci (Universités de Poitiers et de Limoges, ENSMA) et pourra accueillir des doctorants des autres Universités, des post-doctorants, chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens dans la limite des places disponibles.

Nombre de participants limité à 30.

Les enseignements seront en anglais.

Date limite de préinscription pour les doctorants de la COMUE Léonard de Vinci: le 10 mai 2020.

Date limite de préinscription pour les autres participants: le 1er juin 2020.

Le nombre de places étant limité, vous recevrez un e-mail lorsque votre inscription sera définitive.

 

Partenaires